skip to Main Content
Connexion         Envoyer mon CV
11 Peurs Infondées Que L’on A Tous Avant De Partir à L’étranger

T’as trouvé un stage à l’international et ton départ pour l’étranger n’a jamais été aussi proche ? Tu devrais être impatient, et tu l’es. Mais tu ne peux pas t’empêcher de te poser de nombreuses questions:  “Vais-je parvenir à m’adapter ?” “Vais-je aimer cette nouvelle vie” … Puis ton entourage ne t’aide pas vraiment:

  • “Tu pars seul ? Mais comment tu vas faire ?”
  • “Mais tu parles pas leur langue, comment tu vas faire pour communiquer ?”
  • “T’as pas peur de te sentir seul ?”

T’inquiète pas, on a tous déjà été confronté à ce sentiment désagréable, entre peur, excitation et impatience. Mais c’est aussi ce qui fait le charme de l’expérience. Surtout quand on sait que toutes ces peurs ne vont pas te tourmenter très longtemps ! Rien n’est insurmontable ! 

Les peurs liées à l’arrivée sur les lieux

Si tu es sur le point de partir, tu es certainement angoissé à l’idée d’arriver en terre inconnue. C’est naturel.

T’as pas envie de faire face aux démarches administratives

Toi aussi t’es atteint du syndrome de Thévenoud ? T’es “phobique administrative” ? Rien qu’à l’idée de devoir affronter une montagne de démarches et de papiers administratives, tu n’as qu’une envie :  fuir et courir très très vite et très très loin sans jamais te retourner. Alors des démarches administratives dans un pays étranger, tu en trembles de peur…

On te comprend. Malheureusement, il faut passer par là.

Alors notre conseil pour vaincre cette peur, c’est de t’informer à l’avance des démarches administratives que tu vas devoir mener. Fais une liste, prépare un dossier avec les documents nécessaires. Plus tu seras préparé, plus vite ce moment désagréable passera et ne deviendra qu’un lointain souvenir.

Sinon, tu peux aussi passer par Stud&Globe, on s’occupe de toutes les démarches à ta place !

T’as peur de finir à la rue …

On ne sait pas si t’as déjà cherché un appartement en France, mais dans certaines villes françaises il n’y a rien de plus pénible que de se trouver un logement. Les offres sont peu nombreuses face à la demande qui s’accroît continuellement. Bref, c’est un véritable calvaire.

Tu n’as pas envie de t’embarquer là-dedans et d’y laisser des plumes.

Eh bien bonne nouvelle, trouver un logement n’est pas aussi compliqué partout ! Et puis, aujourd’hui il existe tellement d’alternatives le temps de trouver ce que tu recherches.  Tu peux te rendre en auberge de jeunesse où tu feras de merveilleuses rencontres, réserver un AirBnB ou faire du Couchsurfing. Dans ces deux derniers cas, tu pourras discuter avec des locaux qui sauront te conseiller.

Note : rejoins les différents groupes Facebook de type “Français à Barcelone”. Des annonces de colocations ou de locations y sont diffusées régulièrement.

… ou de ne plus retrouver ton nouveau chez toi

L’orientation et toi ça fait deux – voire trois, ou quatre ? Il est évident qu’en arrivant dans une nouvelle ville, les chances de te perdre sont plus élevées que dans ton quartier.

No stress, l’idée de te perdre ne dois pas te faire peur. Parfois, se perdre est une bonne façon de découvrir une ville et ses secrets. Le principal est que tu puisses te retrouver si besoin.

Pour être sûr de toujours pouvoir retrouver ton chemin, note une adresse repère dans un carnet ou sur une feuille à garder sur toi. Choisis une adresse à partir de laquelle tu peux t’orienter facilement (la tienne, celle de ton entreprise, un métro, n’importe où ). Pense à y ajouter un numéro à appeler en cas d’urgence, même s’il appartient à une personne n’étant pas sur place.

Bien sur, si tu es perdu, Google Maps est ton ami… à condition d’avoir encore de la batterie. Garde un chargeur de téléphone sur toi et une carte de la ville. Pour finir, pense à écrire une phrase type dans la langue locale sur ton carnet : “Excusez-moi, je cherche …” ou “ Pardon, savez-vous où se trouve …”

Les peurs liées au séjour en lui-même

Cela fait quelques jours que tu es sur place, mais ton calvaire n’est pas terminé ? Tu es toujours assailli de doutes et de petites peurs.

La barrière de la langue te semble insurmontable

La première et plus évidente des peurs est de ne pas réussir à surmonter la barrière de la langue. Tu as peur de ne pas comprendre les autres et de ne pas te faire comprendre ?

On est bien conscient que ce n’est pas simple au début. Mais tu verras; très vite tu t’habitueras à entendre les autres parler dans une langue étrangère. Au bout d’un moment tu en feras  abstraction puis petit à petit tu commenceras à comprendre quelques mots, puis quelques phrases.

Bien sûr tout dépend de ta capacité à apprendre et de la durée de ton séjour, mais il est fort possible que tu en reviennes avec un bon niveau dans cette nouvelle langue.

Et puis, si cela peut te rassurer, tu trouveras toujours un moyen de te faire comprendre et de comprendre les autres. Comment ? En anglais, avec des gestes, des dessins… Il y a plein de façons de se faire comprendre.

T’as pas vraiment envie de passer toutes tes soirées seul devant Netflix

Cette peur là est en partie liée à la peur précédente. Mais pas que… Elle est aussi générée par l’idée de se retrouver seul dans un pays. Sortir seul, te retrouver seul dans un bar, un café, une plage, une soirée, ça te gêne un peu ?..

Ah elle est loin l’époque ou il suffisait d’aborder  quelqu’un et de lui demander d’un ton innocent “tu veux être mon ami?”. Tu te dis que c’était plus simple de te faire des amis quand tu étais petit ? Nous aussi, tous les jours …

Finalement, on se rend compte que beaucoup de gens sont dans cette situation. Mais ne t’inquiète pas, il s’agit simplement d’une habitude à prendre au début. L’habitude de se retrouver seul et de gagner en confiance en soi.

Commence par faire des sorties adaptées à ta situation : Visite des musées, balade-toi, fais du sport en extérieur.

Puis commence à te confronter aux autres : inscris-toi à des activités collectives. Il peut s’agir d’activités sportives, créatives. D’ateliers, de visites … À toi de voir ! Tu y rencontreras certainement des personnes sympathiques et avec un peu de chance tu créeras quelques liens.

Très vite tu seras habitué à oser te lancer seul, et avant même de t’en rendre compte tu seras déjà bien entouré !

Note : Tu peux aussi utiliser les réseaux sociaux pour tenter de rencontrer de nouvelles personnes. Voire des applications comme Tinder.

Et tes proches, qu’est-ce qu’ils vont devenir ?

Être loin de chez soi, c’est aussi être loin de sa famille et de ses amis proches. Cette distance peut se faire ressentir assez rapidement. Et ce, même si tu es indépendant et de nature plutôt solitaire.

Mais tu sais ce qu’on dit ? “Loin des yeux, près du cœur”.

Ton amour pour la patrie ne facilite pas les choses

Outre tes proches, ton pays et ta ville te manquent. Tes petites habitudes, ton quotidien, le rythme de ta ville, son architecture… bref, tout !

Pour cela malheureusement, on ne sait pas quoi te dire… Mais garde le sourire, tu as la chance de vivre une expérience unique.

Les codes culturels trop différents ça t’angoisse un peu

Pays étranger = culture différente.

Ce n’est pas toujours simple de s’adapter à la culture d’un pays. Certains pays ont des codes culturels tellement différents qu’il est possible que tu n’arrives pas à t’y faire, ou que tu aies du mal.

Un conseil : ne juge pas et mets de côté tes préjugés ! Tu peux ne pas comprendre, ou ne pas être en accord mais tu te dois de rester respectueux et de ne pas juger la culture du pays que tu découvres. D’ailleurs, évite certains sujets délicats comme la politique et la religion. Ou sinon, ne partage pas tes positions avant de te faire une idée du profil que tu as face à toi. Cela ne signifie pas que tu ne dois pas rester toi-même, mais simplement qu’il faut faire attention à ne pas blesser les locaux ou leur manquer de respect.

T’as peur de devoir manger de tout, sauf ce que tu aimes

Cela te parait idiot ?

Pourtant crois-nous certains aliments peuvent te manquer terriblement. On ne se rend pas toujours compte de la part importante de la nourriture dans notre quotidien tant il nous est naturel de manger tel ou tel plat.

Seul conseil que l’on puisse te donner : ne fais pas le difficile, découvre et ouvre-toi à de nouvelles saveurs !

Les peurs liées au retour

Finalement ton séjour à l’étranger s’est bien passé ? Mais il arrive à son terme… Et voilà que de nouvelles peurs t’envaillissent !

Tu ne veux pas te sentir exclu après avoir rater tant de choses

Ça y est, tu vas bientôt revoir tes proches ! Mais pendant ton séjour à l’étranger, la vie continuait pour eux aussi. Tu sais que tu as raté pas mal de choses … ce qui te fais un peu peur.

C’est normal d’avoir peur que tout soit différent à ton retour. Mais ne t’inquiètes pas, tu réaliseras très vite que si les autres ont changé et évolué, toi aussi tu n’es plus le même. Et tant mieux, tu t’es enrichi et tu as mûri !

T’es pas serein à l’idée de rentrer : et si t’étais devenu un étranger

La plus grosse peur de tous les expatriés est de se sentir étranger dans son propre pays.

Malheureusement pour toi, cette peur a tendance à toucher tous ceux qui s’installent à l’étranger. En effet, être de retour dans son pays après un séjour plus ou moins long à l’étranger, ce n’est pas simple.

Tu n’arriveras peut-être pas à retrouver certaines habitudes, ton café préféré auras peut-être changer de propriétaire et d’autres changements s’imposeront à toi… Mais relativise ! Ce n’est pas grave, tu te créeras rapidement de nouvelles habitudes, de nouveaux repères et tu oublieras vite les anciens.

 

Et puis, crois-nous, vaincre toute ces peurs est la meilleure chose à faire. Aucun des ces obstacles de pourra ternir l’expérience inoubliable que tu vivras à l’étranger !

Sans compter que découvrir le monde est une chance et une opportunité personnelle et professionnelle inouïe.

Back To Top
×Close search
Rechercher